Les deux élus de la liste Islam aux conseils communaux d’Anderlecht et de Molenbeek-St-Jean ont dit jeudi considérer leur élection comme une nouvelle étape de l’émancipation de la communauté musulmane en Belgique.

L’un des élus.  

“L’islam est compatible avec les lois du peuple belge”, ont assuré les deux conseillers communaux, Redouane Ahrough (Anderlecht) et Lhoucine Aït Jeddig (Molenbeek), au cours d’une conférence de presse dans un salon de thé bruxellois.

Les deux islamistes comptent entrer en politique en faisant du Coran le fondement de leur programme.

“En tant qu’élus musulmans, nous embrassons le Coran. Nous considérons l’islam comme une religion universelle. Notre présence au conseil communal nous donne l’occasion de nous exprimer”, a commenté M. Ahrough.

L’élu souligne vouloir mener une politique de “respect mutuel”. A ses yeux, les musulmans sont trop souvent vus comme des citoyens de second rang. Il qualifie Anderlecht de commune “raciste” vis-à-vis des musulmans, se référant à la politique d’accueil et aux agissements de la police et du CPAS.

Lhoucine Aït Jeddig, de son côté, a notamment affirmé, concernant les familles, qu’un enfant devait être élevé dans une famille comportant un père et une mère.

La liste Islam envisage de se présenter aux élections régionales, législatives et européennes en 2014.

http://www.lacapitale.be/579393/article/actualite/politique/elections-communales-2012/2012-10-25/molenbeek-et-anderlecht-la-liste-islam-au-conseil-commun#